• odilegendre

Verbalisation d'une blessure

Updated: Aug 13, 2019

Agnès, tu te souviens quand j'ai laissé glissé le miroir quand je lissais mes cheveux ? Je me sentais mal et j'ai compris plus tard que le souvenir de ma Grand-Mère m'accusait d'avoir jeté une malchance sur mon Grand-Père (Eh ! Oui!) car j'avais cassé un miroir (7 ans de malheur) et elle me dit que c'était à cause de ce geste que mon Grand-Père avait eu une attaque!


Je viens de lire ce texte, je sais, peut-être ça n'a pas de rapport direct avec Carlos Castaneda, mais mon chemin de guérison passe par ses lectures.

"Une personne vous blesse, qu’elle le fasse de façon intentionnelle ou pas, cela n’a aucune d’importance, vous ressentez cette blessure, alors à cet instant, vous pouvez être certains que cette blessure est votre mission du moment.



Ne dites pas : oh, tout ceci glisse sur moi, non, ne le dites pas et ne le pensez pas, car ce n’est pas vrai. Cette blessure ne vient pas pour glisser mais pour être réparée. La réparation n’est pas facile à entamer, nous le savons car vous êtes souvent désemparés ne sachant par quel bout la prendre, mais vous le voulez ? Alors ça se fait.

Entrez au plus profond de la blessure et exagérez la, donnez lui l’ampleur qu’elle mérite et regardez la en face. Faites lui l’honneur de prendre place au sein de vous et à ce moment, installez la sur le trône de gloire et louez la… Cette reconnaissance est le début de la réparation. Lorsque vous arrivez à aimer vos blessures, elles sont en voie de rédemption. L’amour se situe à ce niveau, soyez en conscients. L’amour n’est pas de rejeter sur l’autre ce qui vous fait mal afin de l’occulter, l’amour est d’aimer ce qui vous blesse et ainsi vous l’annulez. L’amour n’est pas d’attendre de l’autre qu’il agisse ou réagisse en fonction de vos souhaits, non, l’amour est d’affectionner qu’il ne le fasse pas. »

« Pensez-vous qu’il vous suffit de travailler sur vous et de laisser choir le désarroi de l’autre, satisfait de vous-même et de votre capacité à transcender vos émotions? Ne vous leurrez pas, tout est flux et reflux, et vous devez opérer un retournement afin de suivre la vague. Il ne suffit plus d’opérer seul le pardon dans l’acceptation, vous devez anticiper le reflux et aller au devant de l’autre, dans la gratitude totale envers ce qu’il vous a montré, afin de le relever et l’élever au rang de maître. » Les Hator

Merci Agnès, grâce à toi, j'ai compris ce texte.

Odile Gendre

14 views

Cabinet Vitalitis 

Médecines alternatives

46, Avry-Bourg

Avry-Sur-Matran

Fribourg

 

Tél: 078 686 93 34

  • https://www.facebook.com/Le-Coeur-Qu
  • https://plus.google.com/u/0/11499146

© 2018 by Odile Gendre

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now